Patron de gauche

Essai pour une économie de gauche

Parmi les revenus de l’État figure en tête, les recettes générées par la collecte de la TVA soit 50,6% de l’impôt levé par l’état. Actuellement de 19,6%, elle constitue donc l’impôt indirect le plus important supporté par le consommateur et les acheteurs de toutes catégories. À titre de comparaison, l’impôt sur le revenu (IR) représente en 2009 seulement 16,8%, et l’impôt sur les sociétés (IS), 17,8% … cherchez l’erreur !

••• Outre que l’impôt sur les sociétés ne représente que 17,8%, le scandale vient des tours de passe-passe fiscaux des grandes sociétés du CAC40, dont certaines ne payent pas d’IS (voir le cas de TOTAL) alors qu’elles dégagent des bénéfices mirobolants. L’effort fiscal est alors supporté par l’ensemble des citoyens et par les entreprises qui collecte gratuitement la TVA pour l’État. Ce travail bénévole est de plus, susceptible de redressement s’il n’est pas effectué à temps et je ne parle pas de fraude évidemment répréhensible.

••• Il est normal que l’État organise et fixe les règles de la collecte de son impôt en fixant des échéances, mais il est anormal que la TVA soit l’impôt principal et que sa collecte s’appuie sur du travail non rémunéré.

••• J’ai calculé que la collecte de la TVA me prenait au moins une journée par mois, tenant compte de l’établissement de la comptabilité mensuelle pour connaître les montants de TVA récupérable sur les achats et le total des encaissements permettant d’établir le montant de la TVA à reverser, et du remplissage de la déclaration de TVA et son envoi, sans compter le coût de l’expert comptable vérifiant les comptes de la société et donc les montants de TVA déclarés et payés … Chère TVA …

Leave a Reply